Pacte de l’Ange, mon amour… Ou l’importance de ne jamais abandonner

Pacte de l’Ange, mon amour… Ou l’importance de ne jamais abandonner

.

.

.

Aaah… Le Pacte de L’Ange ! Ce projet qui me poursuit depuis maintenant une dizaine d’années…
Si vous écrivez également, je suis certaine que vous connaissez ça aussi : un « vieux » texte, presque le premier, qui vous hante jusque dans vos rêves, mais ne se laisse pas dompter facilement. 😏

.

.

.

.

Entrons plus dans les détails…

.

Le Pacte de l’Ange, qu’est-ce que c’est ? 🤔
Eh bien, il s’agit d’une histoire qui se déroule en deux temps. L’un se concentre sur un personnage nommé Victoriana, l’autre sur celui de Thomas.
.
Oui, dit comme ça, ce n’est pas très clair, je vous l’accorde. 🤨
Hmm… Petit focus sur leur situation:
.
Thomas est un adolescent capable de voir les fantômes. Manque de chance, il se révèle aussi être le bouc émissaire de ses camarades de classe. Un défi va l’amener à passer la nuit d’Halloween dans une demeure réputée hantée, qu’il a toujours crainte.
.
Victoriana, quant à elle, est une jeune Anglaise évoluant au début du XIXe. Bien née, elle sera contrainte de faire un choix entre amour et richesses. Une décision qui pourrait s’avérer lourde de conséquences.

.

.

À l’origine, Le Pacte de l’Ange devait être une nouvelle. Seul le point de vue de Thomas existait et Victoriana n’était évoquée que brièvement, dans des visions que Thomas subissait.
Sans surprise (je vous vois rire, là-bas au fond ! 😜), j’ai très vite réalisé que le récit appelait à beaucoup plus et que le format « nouvelle » ne lui convenait pas.

.

Et ce qui devait arriver arriva…

.

J’étais lycéenne lorsque j’ai commencé à rédiger la V1 d’un one-shot en alternance de points de vue, sans l’expérience et la rigueur que j’ai acquises avec les années (il faut bien débuter quelque part, cela dit 😉).
À l’époque, je n’écrivais pas encore de manière régulière, et l’histoire s’est transformée en trilogie sans posséder de vraie structure (outch ! 🥺). Ce qui fait qu’une fois arrivée au beau milieu du tome 2 après… un temps assez long, je me suis rendu compte que la façon dont le texte était raconté et construit n’était pas la bonne (prouvant ainsi que l’adage « on apprend de ces erreurs » est on ne peut plus juste).
Dès lors, j’ai mis ce projet de côté. 🙂
.
Ce n’est qu’après être passée à d’autres récits, m’être améliorée et être devenue autrice autoéditée (à peine quelques années d’évolution… 😜), que j’ai trouvé en moi le courage de reprendre cette aventure au début.
Je n’ai jamais pu oublier l’univers et les personnages, qui à ce jour sont toujours mes chouchous (en particulier Thomas, mais chuuut 🤫).

.

L’histoire ne s’arrête cependant pas là…

.

En effet, un court essai foireux de quelques pages plus tard (appelons-le V2 pour la forme, soyons gentil avec lui 😂), j’ai entamé la V3, pleine de bonne volonté et d’optimisme, avec l’idée de rédiger d’abord touuuus les chapitres Victoriana avant de me concentrer sur ceux qui concernent Thomas, dans l’optique de ne pas m’en mêler les pinceaux vu que leurs parties ne sont pas au même temps ou à la même personne.
Devinez quoi ? (Je vois toujours rire, au fond ! 🧐) Je vous le donne dans le mille : cela ne m’a pas réussi.
Parvenue aux trois quarts du point de vue Victoriana, j’ai réalisé qu’écrire en alternance, dans l’ordre établi sur mon plan, était crucial pour que tous les éléments s’emboîtent bien.
.
Et voilà comment nous arrivons, environ 10 ans plus tard, à la V4, la version actuelle. 😁
Une version où le tome 1 de la trilogie, bien que largement perfectible et nécessitant un gros retravail dessus, contient enfin tout ce que j’avais envie d’y amener (et même plus 😍) et possède une forme et une structure efficace.
Une version où, comme annoncé récemment, le tome 2 a été entamé, mais un peu trop tôt et doit donc renaître sous mon clavier.
Une version où l’idée de recommencer toute ma trilogie ne me vient plus à l’esprit, car je suis sûre de mes choix narratifs.
.
Bien sûr, il y aura encore des moments de doute (ne pas en avoir ne serait pas normal, je pense). Bien sûr, comme en ce moment, j’aurais parfois besoin d’une pause ou d’un peu de recul à cause du vécu de ce projet (si petit… 😏).
Néanmoins, je sais que cette version est la bonne et que, peu importe le nombre de retouches qu’elle subira et le temps que cela me prendra, je la mènerai à son terme.

.

Mais je ne vous raconte pas le parcours du Pacte de l’Ange pour faire joli…

.

En vous le relatant, j’avais envie de vous dire de croire en vous (parce que c’est trèèès important, je vous le promets 😊).
Quelle que soit l’activité que vous pratiquez, n’abandonnez pas : les erreurs font partie du processus et vous aideront à toucher au but. L’échec est tout le contraire d’une finalité en soi.
Donnez-vous l’occasion d’apprendre, d’expérimenter, de recommencer.
Ne soyez pas trop dur avec vous-même. Acceptez d’avoir parfois besoin de reculer pour mieux avancer. Ne cessez jamais de vouloir vous former. 🥰

.

Et si un jour, dans un avenir plus ou moins proche, vous croisez en ligne ou en librairie un exemplaire du Pacte de l’Ange, rappelez-vous que rien n’est irréalisable quand on s’accorde bienveillance, temps et moyens. 😉

.

.

Laisser un commentaire