Pourquoi j’ai choisi l’autoédition

Pourquoi j’ai choisi l’autoédition

.

.

.

Que ce soit en salon ou simplement en discutant autour de l’écriture avec des connaissances, cette question revient souvent ✍️

Du coup, j’ai décidé d’y répondre avec ce petit article en deux parties : pourquoi j’ai choisi l’autoédition en débutant et pourquoi je continue en autoédition maintenant. 📖

Vous êtes confortablement installé(e)s ? Alors c’est parti ! 😁

.

.

.

.

Pourquoi j’ai choisi l’autoédition en débutant

.

  • J’avais besoin de me prouver que j’étais capable, non seulement d’écrire, mais de vendre mes histoires et de gérer leur processus de création de A à Z seule (seule étant ici un bien grand même puisque je me suis entourée de partenaires de confiance pour des étapes telles que la correction et la couverture). 🥰
    Oui, je voulais aller jusqu’au bout de cette expérience et avoir la fierté de dire « je l’ai fait, j’ai réussi », au moins pour mon premier livre. Je souhaitais aussi avoir des chiffres concrets.
    Surtout, j’étais à une période de ma vie où gonfler ma confiance en moi et me défier devenait nécessaire pour arrêter de tourner en rond.
  • Point très lié au précédent, je n’avais pas suffisamment foi en moi pour proposer l’un de mes textes en maison d’édition.
    Pour tout vous dire, je me sentais comme un imposteur à cette simple idée ! Je n’étais personne, absolument pas légitime, croyais-je.
    C’est peut-être ridicule, mais je me disais que si je parvenais à publier de moi-même un roman et à lui trouver des lecteurs, alors je serais en droit d’envoyer un autre projet à un éditeur (ce que je n’ai jamais fait, au final 😛)

.

Pourquoi je continue en autoédition maintenant

.

  • L’expérience s’est révélée si enrichissante et bienfaitrice pour ma timidité et mon estime de moi que je n’ai pas eu envie de m’arrêter après un ouvrage ! 😁
    Les relations sociales sont compliquées pour moi, vraiment, mais elles me le semblent beaucoup moins quand j’ai ma casquette d’autrice autoéditée. C’est difficile à expliquer, je me sens en accord avec moi-même, j’ose plus de choses, j’élargis ma zone de confort, etc.
  • Je me suis découvert un véritable amour pour certaines étapes éditoriales, comme la réalisation des maquettes brochées ou numériques de mes romans. 📚
    En plus, être aux commandes de chaque phase me réjouit ! Mon activité est très diversifiée et je n’ai aucune impression de « monotonie ».
  • J’apprends tous les jours.
    Que ce soit sur l’écriture ou l’une des fameuses étapes éditoriales, j’acquiers sans arrêt des connaissances. En d’autres mots, je ne m’ennuie jamais ! 🤩
    Chaque ouvrage me permet de me renouveler, de tester de nouvelles choses et à plusieurs niveaux. Un vrai régal.
  • J’aime le fait de tout maîtriser. 😎
    Avoir un regard sur tout, prendre les décisions, travailler avec qui je le souhaite, n’avoir de compte à rendre qu’à moi-même… C’est réellement une façon de procéder qui me convient, je m’en suis vite rendu compte.
  • J’ai mon stock de livres à disposition et je connais mes ventes au jour le jour. 📈
    Pour la grande anxieuse que je suis, c’est non négligeable, croyez-moi !
  • Je rencontre des gens exceptionnels, tant en contactant des partenaires que lors des salons auxquels je choisis de participer. 🥰
    Peut-être à tort, j’ai le sentiment qu’être autoédit(é)e offre l’impression d’être plus accessible aux yeux des lecteurs.
  • Je me sens bien dans cette voie et ne ressens pas le besoin d’en changer.

.

.

Laisser un commentaire