La fille-lumière et le garçon-ténèbres : le conte est en ligne !

Sortie : La fille-lumière et le garçon-ténèbres

.

.

.

C’est le grand jour ! 😄

Mon conte La fille-lumière et le garçon-ténèbres est en ligne sur mon site.

.

📖 La fille-lumière et le garçon-ténèbres 📖

.

.

Bonne lecture 📖

Il me tarde d’échanger avec vous sur ce texte parlant de l’emprise !

(Pss… Chaque partage vous vaudra un cookie virtuel 🍪)

.

PS : le conte est aussi disponible sur…

.

📖 LeConteur.fr 📖

📖 Wattpad 📖

📖 Scribay 📖

📖 FictionPress 📖

📖 Short Edition 📖

.

.

Papotons lecture : Rouge

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Bonjour, les amis📚 ,

.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous l’un de mes derniers achats, une découverte récente que je me suis procurée à la Foire du Livre de Bruxelles : Rouge de Pascaline Nolot. 🐺
Paru chez Gulf Stream éditeur dans la collection Électrogène, Rouge s’inscrit dans un genre mêlant fantaisie et horreur, ce qui m’a tout de suite attirée. Mais quoi de mieux que le résumé pour vous permettre de vous faire une première idée ? 😉

.

.

Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal. Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou bien un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais revenue…

 .

.

.

.

Intéressant, n’est-ce pas ? 😍
Au départ, les éléments qui m’ont permis de craquer pour le roman sont les suivants : son genre, sa couverture et les indices rappelant l’univers des contes (en particulier celui du Petit Chaperon Rouge) ainsi que l’envie de lire une histoire qui propose un aspect merveilleux. Je n’avais pas d’attentes particulières, je l’avoue, si ce n’est celles d’être divertie et de m’évader un moment.

.

Ce livre m’a mis une claque. 😱

.

Non seulement, le côté conté est présent tout du long du récit, mais en plus, ce dernier fait passer des messages forts. Des messages féministes. Des messages sur le danger des croyances. Des messages sur l’importance de l’épanouissement et de la confiance en soi. 😊
Les points les plus sombres du Petit Chaperon Rouge sont abordés dans une histoire qui s’en détache pourtant et se veut originale, intrigante. Le suspense y est maintenu tout du long, si bien qu’on s’y retrouve embarqué sans avoir eu le temps de s’en rendre compte. 📖
Quant au style d’écriture, si on arrive par moments à se demander si l’autrice possède des actions auprès des points d’exclamation, il n’en demeure pas moins fluide, prenant et agréable.

.

Un livre à découvrir au moins une fois. 🥰

.

Et vous ? L’avez-vous déjà eu entre vos mains ? Quel roman vous a mis une claque ? Je vous écoute. 😁

.

Rose

.

.

Papotons lecture : Rose Éternelle

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Bonjour, les amis. 😊
On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau… Papotons lecture !
Ce mois-ci, j’ai très très très envie de vous parler d’une réécriture de l’un de mes contes préférés (alias La Belle et la Bête) : Rose Éternelle. 🌹

.

.

Rose Éternelle est un livre écrit par Ophélie Duchemin et paru chez Plume Banche Éditions, dont voici, pour les curieux et les curieuses, le résumé :

.

Trahison.
Complots.
Voilà que le destin guide les pas de Méliane aux pieds de la Mérilara, ce mystérieux arbre couvert de roses, protecteur et gardien d’une famille royale déchue.
Dans l’ombre, rôde la Bête, monstrueuse et redoutable, que Méliane devra apprivoiser pour sauver les siens.
.
« Il ressemblait à un prédateur. Dangereux, sauvage et il était aussi autre chose. Quelque chose d’indéfinissable. »

.

La Belle et la Bête étant un conte que j’affectionne particulièrement, qu’il s’agisse de la version de Mme de Villeneuve, de celle de Mme Leprince de Beaumont et de celle des studios Disney, il n’est pas difficile de comprendre que j’aie sauté sur le roman d’Ophélie Duchemin lors de sa présentation en avant-première à Mon’s Livre ! Déjà vendue avec la simple mention « réécriture », j’aurais de toute façon été incapable de résister à la magnifique couverture réalisée par Anna Dittmann. 😍

.

Il faut en effet avouer que le roman en lui-même est sublime. Une belle couverture avec vernis sélectif, une mise en page impeccable, de superbes en-têtes illustrés à chaque chapitre, une petite rose à côté de chaque numéro de page… Pas de doutes, il s’agit d’un ouvrage Plume Blanche, une maison d’édition qui accorde toujours un grand soin à la présentation de ses publications ! 😁

.

Mais parlons du livre en lui-même…
Si mon avis n’est pas exempt de quelques reproches personnels (beaucoup de qualificatifs pour désigner les différents protagonistes, changements de point de vue intempestifs au beau milieu du texte, style qui tâtonne entre des éléments jeunesse et des éléments plus matures), il n’en reste pas moins que j’ai dévoré l’histoire ! 📖
Avec des personnages aussi vivants qu’attachants, des clins d’œil faits au conte d’origine et à son interprétation par les studios Disney, une savante dose d’originalité… tous les ingrédients étaient réunis pour que je passe un agréable moment en compagnie de Méliane, la Bête, ainsi que les compagnons qui évoluent autour de ces deux-là. 😉
J’ai particulièrement aimé les deux ou trois éléments placés dans le roman et à la fin de celui-ci qui nous permettent de comprendre qu’un nouveau conte réadapté verra le jour sous la plume d’Ophélie Duchemin, semblant nous dire qu’une suite à même de se lire de façon indépendante ne tardera pas à arriver. 🤩

.

En bref, si vous appréciez parcourir les contes, si vous n’êtes pas contre une pointe d’idées nouvelles et, surtout, si vous voulez rêver, n’hésitez pas : foncez ! Procurez-vous ce livre à sa sortie officielle. Je vous garantis que sous serez tellement plongé dans ces pages que vous ne remarquerez pas les petits inconvénients cités plus tôt. 🙂

.

.

Et si on parlait lecture ?

Votre conte préféré ?

 

 

Bonjour, bonjour,

Ces derniers temps, suite à la sortie du deuxième volume d’Au temps où les fées dansaient, je me suis beaucoup replongée dans les contes et leur ambiance. C’est donc tout naturellement que l’envie m’a pris de vous parler un peu de mon préféré : La Belle et la Bête !

Comme beaucoup de contes, je l’ai d’abord connu grâce au film des studios Walt Disney, qui est rapidement devenu mon dessin-animé favori. Je n’ose même plus compter le nombre de fois où je l’ai visionné !

Ensuite, en grandissant, j’ai lu la version de l’histoire la plus connue, celle de Mme LePrince de Beaumont, que j’ai beaucoup aimée.

Encore plus tard, après avoir appris qu’il existait une version plus ancienne écrite par Mme de Villeneuve, je me suis précipitée chez mon libraire pour me la procurer et là, coup de cœur ! J’ai adoré le style d’écriture de l’autrice, la deuxième partie du récit expliquant les véritables origines de la Belle et de la malédiction subie par la Bête.
Dès que j’ai un coup de mou, je relis l’ouvrage.

Tellement attachée à ce conte, j’ai fini par remonter jusqu’au mythe d’Amour et Psyché et à découvrir la version de C. S. Lewis, racontant cette histoire d’un autre point de vue : Un visage pour l’éternité.

Vous l’aurez compris, mon attachement pour ce conte n’a pas de limite ! Bien sûr, j’en aime d’autres : Raiponce, Les deux frères, La Petite Fille aux allumettes, les Fées, mais aucun ne surpasse La Belle et La Bête dans mon petit cœur de lectrice 🙂

Et vous, quel est le conte qui vous fait vibrer ? Un auteur/une autrice de prédilection dans ce domaine ?

 

Rose

 

.