Papotons lecture : Notre-Dame des Loups

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Aujourd’hui, je vous présente un livre d’Adrien Tomas, dont j’ai déjà pu découvrir la plume efficace avec La Geste du Sixième Royaume.
Focus sur… Notre Dame des Loups. 🐺

.

.

.

.

1868, aux confins de l’Amérique, les Veneurs, une petite troupe d’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d’argent, l’âme froide comme l’acier, parcourent les immensités de l’Ouest sauvage. Ils s’enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts que seuls les Indiens et les pionniers arpentent. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu’en soit le prix. Une chasse pour abattre leur plus terrible ennemie : Notre-Dame des Loups.

.

.

Prometteur, n’est-ce pas ? Eh pourtant, ce n’est pas le résumé qui m’a donné envie de plonger dans cet ouvrage, non. Une fois n’est pas coutume, je me suis laissé tenter en lisant des avis… et je ne le regrette pas !
Car, bien que court, le roman n’en est pas moins efficace ; je l’ai dévoré d’une traite. 😁

L’intrigue, bien imaginée, fonctionne à merveille grâce aux différentes voix qui la composent : des personnages pas forcément recommandables, mais intéressants à découvrir.
De quoi vous étonner.

Mais la plus grande force de Notre-Dame des Loups réside dans sa construction ! 😍
Originale et sortant des sentiers battus, on pourrait la croire facile au premier abord, s’attendre à une certaine logique… pour réaliser ensuite que la surprise demeure présente et joliment amenée.
Un mécanisme réussi et très agréable à observer.

En bref, voilà une lecture que je recommande les yeux fermés. 👍

Connaissez-vous ce livre et cet auteur ? L’avez-vous déjà lu ? Je vous écoute. 😊

.

.

Juillet : quelques nouvelles scripturales

Mes petites avancées…

.

.

.

En ce mois de juillet soumis aux intempéries (de tout cœur avec les sinistrés, j’espère que vous êtes en sécurité 💖), je vous apporte tout de même quelques nouvelles scripturales ✍️

.

Rose

.

.

.

.

Conséquences : cover reveal

Le titre et la couverture de ma prochaine nouvelle dévoilés !

.

.

.

Ça vous dit de découvrir le titre et la couverture de ma prochaine nouvelle, qui sortira le 20 juillet en ligne ? Celle-ci parlera… de l’avatar du soleil !

.

Rose

.

.

.

.

Où on papote du Pacte de l’Ange

Où on papote du Pacte de l’Ange

.

.

.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler un peu du Pacte de l’Ange. Ou plutôt, de son avancée actuelle. 📖

Vous le savez sans doute, cette trilogie fantastique sur fond d’épouvante et d’un poil de romance est ce que j’aime – affectueusement – appeler mon projet maudit. Je ne compte en effet plus le nombre de versions qu’il a eu, le nombre de fois où je l’ai repris de zéro. 🙈

Début d’année, commençait ainsi l’une de ces fameuses versions (la bonne, je l’espère ! Croisez les doigts pour moi)…

Ça vous dit qu’on regarde dès lors ensemble le résultat de cette moitié d’année de travail ?

.

.

.

.

Première constatation :

Je n’ai plus le même rythme qu’avant, que lors des précédents jets.

Environ six mois et « seulement » quatre parties sur neuf rédigées, c’est en effet peu comparé à ce que j’avais l’habitude d’écrire avant la douce et relaxante *tousse* période « covid ».
Toutefois, je n’ai pas à cœur de me plaindre, rassurez-vous ! Non seulement parce que je ne stagne pas et évite pour l’instant les doutes qui tentent de s’accrocher à moi, mais aussi parce que la situation ne me semble pas anormale, loin de là. 🙂
D’abord, les temps que nous vivons sont anxiogènes, épuisants, personne n’affirmera le contraire. Ensuite, à force d’écrire et de réécrire cette histoire, l’enthousiasme n’est plus le même qu’au début, il faut l’avouer ; sans être absent, il est plus modéré.
Pas de quoi s’alarmer donc, d’autant plus qu’au final, l’important, c’est d’avancer et d’y prendre du plaisir. N’est-ce pas ? 😉

.

Deuxième constatation :

Ce que je raconte me plaît beaucoup plus.

Eh oui, après avoir tâtonné, essayé et réessayé des choses, les choix pour lesquels j’ai opté dans cette dernière version me semblent les meilleurs et les plus cohérents. J’apprécie la façon dont je construis l’intrigue, l’harmonie qui en découle, comment les personnages se révèlent. Et même si le chemin de l’écriture du Pacte de l’Ange n’est pas une promenade de santé, je me réjouis de l’emprunter ! 😍

.

Troisième constatation :

Je ne travaille pas de la même façon.

D’ordinaire, j’écris mes textes d’un trait et procède ensuite aux corrections et aux relectures d’usage. Mais pour celui-ci, j’ai remarqué que la méthode qui fonctionnait le mieux était tout autre… 😮
J’ai besoin de m’occuper de chaque partie indépendamment. Je ne passe pas à la suivante tant que celle en cours ne me convient pas sur le fond et sur la forme. Peu conventionnel, mais ça me permet d’avoir une meilleure vue d’ensemble, d’affiner mon plan à chaque étape. 😊
Du coup, alors que je m’apprête à terminer la quatrième partie évoquée plus haut (je suis à la fin de son dernier chapitre), je sais déjà qu’une pause s’imposera pour la retravailler un maximum et que cela prendra au moins la moitié de mon mois de juillet.

.

Hmm… J’ai tout dit, il me semble. 🤔

Ça en fait, des points à raconter ! Merci de m’avoir lue jusque-là. On tente une conclusion à cet article ?

Cette trilogie n’a pas fini de me réserver des surprises, mais j’ose affirmer être sur la bonne voie ! 😁

.

PS : couverture provisoire et non-officielle.

.

.

Juin 2021 : le bilan

Juin 2021 : le bilan

.

.

.

Coucou,

Même si le temps ne l’indique pas trop en ce moment, l’été est arrivé ! Traînent donc sans son sillage l’envie de se reposer et celle de faire de longues balades… 🌳
Avez-vous prévu de partie cette année ? Dites-moi tout.

.

Rose

.

.

.

ECRITURE

.
.

Le Pacte de l’Ange :

.

Je n’ai pas réussi à terminer l’entièreté de la quatrième partie de ce premier tome, comme je l’aurais voulu. Néanmoins, vu que je suis actuellement dans l’écriture du dernier chapitre de cette fameuse partie, je m’estime très satisfaite ! 😁

.

Conséquences :

.

Je vous présente ma dernière nouvelle, qui sortira en ligne le 20 juillet et parlera… de l’avatar du soleil ! 🌞

.
.
.

Corrections

.
.

Les Enfants de la Déesse :

.

Les corrections du Livre III sont en cours… et il est possible que je vous prépare une petite surprise. Mais chut, c’est un secret. 🤫

.
.
.

Publications

.
.

L’Arbre Tombe:

.

La novella est parue, ça y est ! Une parfaite lecture pour l’été. 😉
Ainsi, si découvrir l’histoire d’Aurore vous tente, vous pouvez la commander sur Amazon, Kobo, le site de la Fnac, ou tout simplement en m’envoyant un petit mail (rose.p.katell@gmail.com).
Je serai par ailleurs ravie de répondre à toutes vos questions sur ce projet si vous en avez. 😊

.

Merci de m’avoir lue. 😘

.

L’Arbre Tombe : jour de sortie

L’Arbre Tombe est disponible !

.

.

.

C’est le grand jour ! Enfin ! 😁

L’Arbre Tombe, ma novella de romance fantastique, est disponible au prix tout doux de 2,99€ 📖🌳

.

.

.

.

RÉSUMÉ :

.

Aurore a toujours aimé l’Amérique et plus encore la villa au verger dans laquelle elle a en partie grandi. Mais lorsque sa mère et elle se retrouvent ruinées, regagner son Angleterre natale devient sa seule option. Contrainte d’emménager chez son oncle, dans un domaine dont elle ne garde pas d’agréables souvenirs, la voilà aussitôt confrontée à sa peur d’enfant, qu’elle pensait pourtant imaginaire. Et quand s’ajoute à cela les sentiments de son cousin et l’étrange attitude du jardinier, Aurore ne sait plus où donner de la tête.

.

Envie de plonger dans l’histoire d’Aurore ? De découvrir ce qui la terrifie tant ? 😊

Quatre solutions s’offrent à vous :

.

=> Amazon <=

=> Kobo <=

=> Fnac <=

=> Me contacter <=

.

J’ai déjà hâte d’échanger avec vous sur cette nouvelle parution 🥰 Merci à tous et à toutes pour votre enthousiasme et votre soutien 💖

.

.

L’Arbre Tombe : présentation

Un personnage spécial…

.

.

.

Cette semaine, je vous propose une dernière présentation, plus particulière : celle de l’arbre qui terrifie Aurore.

.

.

.

.

Papotons lecture : Comment écrire de la fiction ?

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un livre que j’ai déjà évoqué : Comment écrire de la fiction (rêver, construire, terminer ses histoires), de Lionel Davoust, paru aux éditions Argyll. 😁

Curieux/curieuse ? En voici la quatrième de couverture :

.

.

.

.

Vous voulez écrire un roman et vous ne savez pas comment vous y prendre ?
Vous avez commencé plusieurs histoires et vous n’en avez terminé aucune ?
Vous avez terminé plusieurs manuscrits et vous peinez à passer à l’étape supérieure ?
Dans cet essai, Lionel Davoust partage son expérience sur le métier d’écrivain, ses anecdotes, ses conseils, ses avertissements. Il évoque autant le travail quotidien de l’écriture – SPOILER : oui, l’écriture, ça s’apprend – que les techniques fondamentales à maîtriser (point de vue, personnages, promesse/paiement, le « show don’t tell », etc.) pour y parvenir. Il donnera quelques clés pour formaliser vos idées, travailler votre inspiration, affiner votre vision et construire votre intrigue. Enfin, il s’attardera aussi sur la discipline indispensable à l’achèvement d’un manuscrit ainsi que sur l’étape obligatoire des corrections.

.

Vous l’avez peut-être vu passer, je vous avais recommandé la lecture de cet ouvrage. Alors maintenant, je vous explique en cinq arguments pourquoi je vous le recommande :

.

1) L’essai convient à tout le monde. Que vous soyez auteur/autrice de longue date, aspirant(e) ou amateur/amatrice, il trouvera écho en vous.

2) Son ton n’est pas vindicatif ou culpabilisant, loin de là même ! Lionel Davoust nous livre ses méthodes, les points qui lui semblent essentiels à aborder, mais nous encourage aussi à les remettre en doute et à tester d’autres choses pour trouver ce qui fonctionne pour nous.

3) L’essai n’est pas dénué d’exemples, et ceux-ci sont parlants : ils viennent appuyer à merveille les propos de Lionel Davoust.

4) L’humour y est bien présent. Impossible de s’ennuyer durant sa lecture ou de la juger pompeuse, je vous le garantis.

5) Le livre est structuré, on ne papillonne pas d’un conseil à l’autre, on suit une logique de création qui, pour ma part, m’a particulièrement parlé.

.

Alors, convaincu ? 😉

L’essai a-t-il rejoint votre pile à lire ? Est-ce prévu ? L’avez-vous déjà lu ?

Je vous écoute ! 😊

.

.

.

L’Arbre Tombe : les origines

L’Arbre Tombe : les origines

.

.

.

Le saviez-vous ?

L’envie d’écrire une histoire se déroulant dans les années 1910 m’est venue… en regardant Downton Abbey !

.

.

.

.