Papotons lecture : Lady Falkenna

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Ce mois-ci, j’ai envie de vous parler d’une lecture toute récente, une lecture que j’ai reçue lors du premier confinement avec le #ConfinementLecture : les deux tomes de Lady Falkenna, d’Alizée Villemin, parus chez Lune Écarlate. 😊
.
Ça vous tente ? Alors on commence par un petit point sur le résumé…
.

.

.
Lady Falkenna – Eve pour les intimes – est une jeune femme au tempérament bien trempé. Chasseuse de l’occulte, elle quitte parfois son domaine niché au sein de l’Angleterre victorienne pour plonger dans un monde où l’emprise de la magie se révèle chaque jour plus importante, où les dragons griffent les ardoises parisiennes et les faëries dansent sur la Tamise…

.

Prometteur, non ? 😁
Depuis le temps, vous me connaissez ! Il doit vous être facile de comprendre que plusieurs éléments de cette quatrième de couverture m’ont attirée.
.
Eh bien, malgré quelques petits points qui auraient selon moi mérité plus d’approfondissement et de développement (mais je me suis laissé dire que l’histoire allait ressortir en 2021 dans une version retravaillée, que j’ai évidemment hâte de découvrir !), je vous avoue avec joie que je n’ai pas été déçue. 🥰
L’intrigue est parfaite si vous désirez passer un moment loin de tout, voire oublier tous les soucis qu’a pu apporter 2020 dans son sillage !
.
En effet, non seulement le rythme est maîtrisé et nous tient en haleine, mais en plus, nous sommes plongés dans l’univers du diptyque d’entrée de jeu ; original et bien pensé, le monde dans lequel vit Lady Falkenna est aussi passionnant qu’elle-même. 🤩
Croyez-moi, il est impossible de s’ennuyer au cours de cette aventure, qui m’a surprise dans son évolution.
.
Pour faire court, Lady Falkenna est une belle découverte, que je recommande en particulier aux amateurs de steampunk et de fantastique. 😊
.
Et vous ? Connaissez-vous ces deux romans ? Les avez-vous déjà parcourus ? 📖

.

Rose

.

.

Papotons lecture : Rouge

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Bonjour, les amis📚 ,

.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous l’un de mes derniers achats, une découverte récente que je me suis procurée à la Foire du Livre de Bruxelles : Rouge de Pascaline Nolot. 🐺
Paru chez Gulf Stream éditeur dans la collection Électrogène, Rouge s’inscrit dans un genre mêlant fantaisie et horreur, ce qui m’a tout de suite attirée. Mais quoi de mieux que le résumé pour vous permettre de vous faire une première idée ? 😉

.

.

Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal. Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou bien un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais revenue…

 .

.

.

.

Intéressant, n’est-ce pas ? 😍
Au départ, les éléments qui m’ont permis de craquer pour le roman sont les suivants : son genre, sa couverture et les indices rappelant l’univers des contes (en particulier celui du Petit Chaperon Rouge) ainsi que l’envie de lire une histoire qui propose un aspect merveilleux. Je n’avais pas d’attentes particulières, je l’avoue, si ce n’est celles d’être divertie et de m’évader un moment.

.

Ce livre m’a mis une claque. 😱

.

Non seulement, le côté conté est présent tout du long du récit, mais en plus, ce dernier fait passer des messages forts. Des messages féministes. Des messages sur le danger des croyances. Des messages sur l’importance de l’épanouissement et de la confiance en soi. 😊
Les points les plus sombres du Petit Chaperon Rouge sont abordés dans une histoire qui s’en détache pourtant et se veut originale, intrigante. Le suspense y est maintenu tout du long, si bien qu’on s’y retrouve embarqué sans avoir eu le temps de s’en rendre compte. 📖
Quant au style d’écriture, si on arrive par moments à se demander si l’autrice possède des actions auprès des points d’exclamation, il n’en demeure pas moins fluide, prenant et agréable.

.

Un livre à découvrir au moins une fois. 🥰

.

Et vous ? L’avez-vous déjà eu entre vos mains ? Quel roman vous a mis une claque ? Je vous écoute. 😁

.

Rose

.

.