Vous reprendrez bien un petit extrait ?

Un petit extrait ?

.

.

.

Que diriez-vous d’un petit extrait des Enfants de la Déesse afin de terminer la semaine ? 😊
.
Rose
.
.

EXTRAIT

 
Le fard outrageux qu’elle arborait lui valut un sifflement lubrique quelques secondes à peine après qu’elle eut récolté un sobriquet railleur. Kaliska lutta afin de ne pas pivoter vers le malotru et poursuivit sa progression, en veillant à bien garder les yeux baissés.
Malgré elle, elle maudit l’outrance de sa toilette et l’inconfort qu’elle lui apportait. Les Voluptueuses qui déambulaient auprès du palais ministériel et de sa cour étaient tellement voyantes ! Parée de tissus et d’atours aussi criards que majestueux, il était impossible de ne pas remarquer leur présence lorsqu’elles se trouvaient à proximité…
.
.
.
.

La Mission : un dernier extrait

La Mission : un dernier extrait

.

.

.

Bonjour, les amis !
.
Que diriez-vous d’un dernier extrait avant la publication de La Mission ?
.
Rose

.

EXTRAIT

.
Caleb se pencha, puis saisit son affectation du bout des doigts. L’aspect de ces dernières n’avait pas changé en deux ans : une bête chemise brune dans laquelle étaient glissées la fiche de la presque âme ainsi qu’une feuille regroupant toutes les informations utiles. Il prit plaisir à essayer de visualiser comment sa tâche se produirait. Lui faudrait-il s’occuper d’un homme, d’une femme ? D’une personne âgée ou jeune ? D’un enfant ? Où se rendrait-il ? Reviendrait-il sur le continent où il était né ou irait-il plus loin ? En Asie ? En Amérique ? Ailleurs ? Y aurait-il beaucoup de chasseurs d’âmes sur place ? Serait-il contraint d’assister en silence à un trépas doux ? Violent ? Il espéra que ce soit la première solution. Les décès brutaux, les meurtres et autres atrocités, le fait qu’il ne devait rien tenter pour les défunts, tout ça lui retournait l’estomac. Enfreindre les règles était si séduisant quand de telles souffrances le percutaient…
.
.
.
.

La Mission : extrait

La Mission : extrait

.

.

.

On termine la semaine avec un extrait du roman ? 🙂
.
Rose
.
.

EXTRAIT

.
Diane sourit en atteignant la Ruche. L’atmosphère du lieu, si familière et rassurante, l’accueillait telle une enfant de retour au bercail. Si elle tendait l’oreille, il lui semblait entendre le doux murmure des murs lui souhaiter la bienvenue.
Bien que sa dernière mission se soit déroulée vite et sans encombre, elle était ravie de revenir au palais – la Ruche, comme tous avaient l’habitude de l’appeler –, le premier endroit où elle s’était sentie chez elle. D’un pas léger, elle dépassa les deux Spectres qui en gardaient l’entrée et réussit à ne pas frémir. Un exploit, quand on savait de quoi étaient capables ces créatures.
Le grand hall était animé – elle ne se souvenait pas l’avoir déjà vu désert. Ici et là, quelques Envoyés aidaient les morts fraîchement débarqués à trouver leurs repères. Reconnaissables à leurs vêtements noir et pourpre, ils se mouvaient dans une direction identique : la salle du trône, pièce d’une taille démesurée où Elle recevait les nouveaux résidents. Certains émissaires – des âmes âgées et moins promptes à se rendre sur Terre, en qui Elle avait une entière confiance – traversaient le lieu sans s’arrêter. Leurs bras étaient chargés des dossiers qui contenaient les informations à connaître sur les mourants.
Remplir les documents était son travail à Elle ; Elle s’y activait sans relâche dès qu’une vision lui apparaissait. Pour chaque âme, il y avait un dossier à classer. Une tâche qu’Elle ne déléguait pas au premier venu.
La Ruche n’abritait presque que des bibliothèques englobant les archives. La moindre porte était susceptible d’y mener. Rares étaient les pièces qui ne faisaient pas partie du lot. Plus rare encore était de les dénicher. Mais Diane était apte à les situer. Le palais ne lui réservait plus de secret. Elle en avait exploré tous les recoins et pénétré les salles les mieux cachées hormis celles qui leur étaient interdites : ses appartements à Elle, les quartiers de son Second et le Capharnaüm, lieu où attendaient d’être distribuées les fiches des futurs trépassés.
.
.
.
.

La Mission, un nouvel extrait dévoilé

Vous reprendrez bien un petit extrait ?

.

.

.

Hello, les amis !
En ce début de semaine, que diriez-vous de découvrir un nouvel extrait de La Mission ?
😚
.
Rose
.
 

EXTRAIT

.
.
Le Démon s’enfuit avant que Caleb puisse lui assener le coup de grâce avec son coutelas. Un lâche, comme souvent. Il ne fallait pas s’attendre à mieux venant de son espèce. Sans que le jeune homme ait besoin de lui en donner l’ordre, un chien de taille monstrueuse se lança à sa poursuite, crocs en évidence. Les chances que le salopard s’en sorte étaient minces – une maigre consolation, mais une consolation tout de même.
Dès que Caleb ne fut plus en mesure de les observer, il se laissa tomber dans l’herbe. Son corps entier était endolori. Son assaillant ne lui avait pas fait de cadeaux ! Il avisa les entailles sanguinolentes sur son bras et grimaça. Deux ans qu’il La servait, et il se montrait toujours aussi imprudent… Voilà qui ne manquerait pas de Lui déplaire.
.
.
.
.

Celui qui règle les problèmes : extrait

Bientôt en ligne !

.

.

.

Le 20 juillet, ma dernière nouvelle en date, Celui qui règle les problèmes, sera en ligne !
En attendant, que diriez-vous d’en découvrir un petit extrait ? 😉
.
Rose
.
.

EXTRAIT

.
.
La jeune femme observa la cabine à la dérobée ; baissés, ses yeux fuyaient les siens. Elliot la laissa terminer son inspection sans broncher – la brusquer après sa lourde confidence était à éviter. Les conclusions qu’elle tirait de son lieu de vie l’intriguaient, mais il n’osa pas l’interroger. De l’extérieur, son vieux bateau amarré ne payait pas de mine, et de l’intérieur… il n’était pas davantage plus reluisant. N’en étaient ses efforts de décoration afin de rassurer ses clientes, ses meubles étaient défraîchis, des grincements survenaient sans cesse et le mauvais éclairage dont il bénéficiait lui donnait un aspect lugubre. Chaque détail transpirait la pauvreté et indiquait sa maigre qualité de vie.
.
.
.
.

Un premier extrait pour La Mission

Découvrez un premier extrait de La Mission !

.

.

.

Bonjour, les amis !
.
A l’occasion de la proche sortie du roman, je vous propose aujourd’hui de découvrir La Mission au travers un premier extrait 📖
Un commentaire à partager ? N’hésitez pas 😉
.
Rose
.
.

EXTRAIT

.
.
L’impact eut lieu, violent et déstabilisant. Les hurlements le suivirent aussitôt ; éclats de voix épouvantés qui se muèrent en agonies désespérées, larmoyantes et interrogatives. Des sons que Diane avait l’habitude d’entendre et qu’elle détestait.
Il avait suffi d’une petite, minuscule seconde pour que le monde que les habitants connaissaient s’écroule et soit momentanément en proie à la peur et à l’incompréhension – sentiments auxquels succéderait bientôt la colère.
Insensible au tumulte, Diane approcha du garçon à terre. Il respirait toujours, elle en aurait mis sa main à couper.
C’était enfin à elle d’agir.
.
.
.
.

La Fleur aux souhaits, bientôt sur vos écrans !

Bonne nouvelle, les amis !

.

.

.

La publication de ma prochaine nouvelle approche tout doucement. L’occasion peut-être d’en découvrir un petit extrait ? 🖥😁📖
.
Rose
.
.
Nulle loi n’interdisait à la roturière qu’elle était de déambuler dehors à une heure aussi indue. Pourtant, elle se sentait criminelle, voire en danger. Les habitants avaient beau être assoupis depuis longtemps, elle n’oubliait pas qu’il était impératif qu’on ne la remarque pas s’aventurer vers l’Ancienne Forêt. Personne ne devait découvrir ses plans ! Si on les soupçonnait et qu’on la dénonçait au Seigneur du château… l’échafaud serait l’unique avenir qui l’attendrait.
.
.
.
.

Un petit extrait ?

Un petit extrait ?

.

.

.

Un petit extrait pour bien finir la semaine ? 😁
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un petit passage des aventures d’Esclarmonde, héroïne de ma nouvelle La Démone 😁
.
Rose
.
.
Esclarmonde atteignit son repère au pas de course. Elle avait effectué cinq ou six détours au cas où elle aurait été suivie. Hélas, sa peur ne s’amenuisait pas. Elle sentait au fond d’elle-même qu’il lui fallait se dépêcher. Elle avait commis une effroyable erreur en agissant de la sorte devant témoins. Une erreur qu’elle risquait de payer très cher !
Un haut-le-cœur contracta son œsophage. Elle ne désirait pas penser à ce qu’il s’était produit.
.
.
.
.

Un petit extrait ?

Un petit extrait ?

 

 

Bonjour 😊
En ce moment, je travaille sur un projet dont le premier jet est terminé, mais qui avait besoin d’une sérieuse relecture afin d’être repris : L’Arbre-tombe 🌳
Plongée dedans depuis lundi, j’ai eu envie de vous partager un petit extrait 📜
Rose
 

EXTRAIT :

 

Cette chambre d’hôtel va me manquer, constata Aurore tandis qu’elle laissait son regard dériver dans la pièce. Elle n’y avait pourtant passé qu’une seule nuit… Éprouver pareil sentiment au moment d’abandonner la cabine qu’elle avait partagée avec Mère durant leur traversée de l’Atlantique lui aurait paru plus logique.

La veille, descendre du navire et fouler le sol de sa terre natale ne lui avait fait ni chaud ni froid, comme si elle n’avait pas vraiment quitté l’Amérique et ne revenait au pays que pour une saison. Aujourd’hui, alors qu’elle réalisait que, sauf un miracle, elle ne reverrait jamais leur maison au grand verger, l’angoisse l’étreignait. Elle n’avait aucune envie de vivre ici après onze années passées ailleurs. Hélas, elle n’avait pas le choix. Rentrer en Angleterre était l’unique option de sa parente maintenant qu’elle manquait d’argent.

Votre oncle est un être charitable, lui répétait-elle sans cesse, c’est lui qui nous paie le voyage. Nous serons en sécurité et traitées avec égards dans son manoir, n’en doutez pas. La demoiselle aurait aimé en être aussi convaincue qu’elle.

De l’homme et sa demeure, Aurore ne gardait pas un bon souvenir. Pas plus que de son « cousin », Nigel. Elle soupira ; la certitude de les affronter tous deux dans une poignée heures ne l’aidait guère à se détendre. Elle ne pouvait cependant pas nier avoir apprécié leurs pérégrinations. Mère lui accordait d’habitude si peu de liberté qu’il s’était apparenté à une véritable bouffée d’air pur ! Chaque nouvelle ville, chaque nouveau paysage avait été une découverte.

 

 

Les Chroniques de Khalitekla : extrait

Une micro lecture ?

 

 

En attendant la sortie des Chroniques de Khalitekla au format numérique, que diriez-vous d’un petit extrait pour (re)découvrir l’histoire ? 

 

Rose

 

EXTRAIT

 

La Bazori invoqua sa lance double. Je restai méfiant. Pour l’avoir déjà combattue à plusieurs reprises, je savais qu’elle était également capable de matérialiser une seconde arme, un poignard. Nous nous dévisageâmes en chien de faïence.
La Fleur du Chaos était loin d’être une Deskare ordinaire. Ses ailes n’étaient pas constituées de plumes noires, mais ressemblaient plutôt aux membranes d’une chauve-souris. À la différence de ces dernières, elles étaient tranchantes, pouvant infliger des blessures mortelles, et lui offraient une protection infranchissable si jamais elle s’enroulait dedans.

 

.