Petite Allumette : de retour en ligne !

Envie de lire une réécriture ?

.

.

.

Bonne nouvelle, les amis : la version retravaillée de Petite Allumette, ma réécriture du célèbre conte d’Andersen, est en ligne sur mon site. 😍

.
=> PETITE ALLUMETTE <=
.
.


Un petit extrait ? 📜
.

Hans regarda Erika disparaître avec une expression triste sur ses traits. Il avait de nouveau échoué à lui avouer ses sentiments…
Il songeait parfois qu’il n’y arriverait jamais tant elle se plaisait à lui glisser entre les doigts dès qu’il devenait trop sérieux pour elle ! Il recouvra malgré tout le sourire. Sa Petite Allumette était ainsi, indépendante, évanescente, et il ne l’en aimait que davantage. Elle était si forte, si vive !
.

Rose

.
PS : la nouvelle est aussi disponible sur Scribay, Wattpad, LeConteur.fr, FictionPress et Short Édition 😉

.

.

.

.

La dernière maman arrive en ligne !

Envie d’un peu de lecture ?

.

.

.

C’est le grand jour !😁La publication de ma nouvelle vampirique, La dernière maman, commence aujourd’hui ! 🧛‍♂️
Envie de découvrir l’histoire d’Alaia ? 😉 Deux possibilités s’offrent à vous :
.
1) La découvrir en entier sur ce site 💻 :
 .
 .
2) La découvrir en chapitres sur votre plateformes de lecture durant 4 semaines 📱 :
 .
.
Bonne lecture à tous ceux et celles qui se laisseront tenter par l’histoire ! 🥰
N’hésitez pas à me laisser vos impressions. 😘
.
.
.
.

La dernière maman : bientôt en ligne !

Envie d’un peu de lecture ?

.

.

.

Bonne nouvelle, les amis !
Dans 10 jours, la première partie de ma nouvelle La dernière maman sera postée en ligne !
Êtes-vous aussi impatients que moi ? 😍
.
Rose
.
.
.
.

De planète en planète : enfin en ligne !

Envie d’un peu de lecture ?

.

.

.

Bonne nouvelle, les amis ! La version retravaillée de De planète en planète est en ligne 😁
 .
 .
.
Bonne (re)lecture à ceux et celles qui se laisseront tenter 😘
.
Rose
.
.
.
.
PS : la nouvelle est aussi disponible sur Scribay, LeConteur.fr, Wattpad, FictionPress et Short Édition 😉
.
.

Vous reprendrez bien un petit extrait ?

Un petit extrait ?

.

.

.

Que diriez-vous d’un petit extrait des Enfants de la Déesse afin de terminer la semaine ? 😊
.
Rose
.
.

EXTRAIT

 
Le fard outrageux qu’elle arborait lui valut un sifflement lubrique quelques secondes à peine après qu’elle eut récolté un sobriquet railleur. Kaliska lutta afin de ne pas pivoter vers le malotru et poursuivit sa progression, en veillant à bien garder les yeux baissés.
Malgré elle, elle maudit l’outrance de sa toilette et l’inconfort qu’elle lui apportait. Les Voluptueuses qui déambulaient auprès du palais ministériel et de sa cour étaient tellement voyantes ! Parée de tissus et d’atours aussi criards que majestueux, il était impossible de ne pas remarquer leur présence lorsqu’elles se trouvaient à proximité…
.
.
.
.

Le meilleur ami de l’Homme : la nouvelle est enfin en ligne !

Vous ne savez pas quoi lire en ce #VendrediLecture ?

.

.

.

Ça y est, les amis. 😁
La micro nouvelle écrite avec ma sœur, Le meilleur ami de l’Homme, est en ligne ! 😍
 
 
Bonne lecture à tous ceux et celles qui se laisseront tenter. 😘
Nous dédions cette histoire aux amoureux et amoureuses des animaux. 🥰
N’hésitez pas à la partager si elle vous a plu ou à nous laisser un petit commentaire. 😉
.
Rose
.
.
 .
.
PS : la nouvelle est aussi disponible sur vos plateformes de lecture favorites…

La Piscine, enfin en ligne sur le site !

Une petite envie de lecture ?

.

.

.

Ça y est, les amis ! La version retravaillée de La Piscine est en ligne 😁🥳
.
.
.
Bonne (re)lecture 😘
Tout partage vous vaudra ma reconnaissance éternelle 😜
.
Rose
.
.
PS : La nouvelle est aussi disponible sur LeConteur.fr, Scribay, Wattpad, FictionPress et Short Édition 😉
.
.
.
.

La Mission : un dernier extrait

La Mission : un dernier extrait

.

.

.

Bonjour, les amis !
.
Que diriez-vous d’un dernier extrait avant la publication de La Mission ?
.
Rose

.

EXTRAIT

.
Caleb se pencha, puis saisit son affectation du bout des doigts. L’aspect de ces dernières n’avait pas changé en deux ans : une bête chemise brune dans laquelle étaient glissées la fiche de la presque âme ainsi qu’une feuille regroupant toutes les informations utiles. Il prit plaisir à essayer de visualiser comment sa tâche se produirait. Lui faudrait-il s’occuper d’un homme, d’une femme ? D’une personne âgée ou jeune ? D’un enfant ? Où se rendrait-il ? Reviendrait-il sur le continent où il était né ou irait-il plus loin ? En Asie ? En Amérique ? Ailleurs ? Y aurait-il beaucoup de chasseurs d’âmes sur place ? Serait-il contraint d’assister en silence à un trépas doux ? Violent ? Il espéra que ce soit la première solution. Les décès brutaux, les meurtres et autres atrocités, le fait qu’il ne devait rien tenter pour les défunts, tout ça lui retournait l’estomac. Enfreindre les règles était si séduisant quand de telles souffrances le percutaient…
.
.
.
.

Enfin en ligne : Celui qui règle les problèmes !

Envie d’un peu de lecture ?

.

.

.

Ça y est, les amis ! Ma nouvelle, Celui qui règle les problèmes, est enfin en ligne 📖
Bonne lecture 😘
.
Rose
.
.
.
.
.
.
Un énorme merci à ceux et celles qui se laisseront tenter par l’histoire et/ou la partageront 🥰
.
.
PS : la nouvelle est aussi disponible sur vos plateformes de lecture préférées…
.

Celui qui règle les problèmes : extrait

Bientôt en ligne !

.

.

.

Le 20 juillet, ma dernière nouvelle en date, Celui qui règle les problèmes, sera en ligne !
En attendant, que diriez-vous d’en découvrir un petit extrait ? 😉
.
Rose
.
.

EXTRAIT

.
.
La jeune femme observa la cabine à la dérobée ; baissés, ses yeux fuyaient les siens. Elliot la laissa terminer son inspection sans broncher – la brusquer après sa lourde confidence était à éviter. Les conclusions qu’elle tirait de son lieu de vie l’intriguaient, mais il n’osa pas l’interroger. De l’extérieur, son vieux bateau amarré ne payait pas de mine, et de l’intérieur… il n’était pas davantage plus reluisant. N’en étaient ses efforts de décoration afin de rassurer ses clientes, ses meubles étaient défraîchis, des grincements survenaient sans cesse et le mauvais éclairage dont il bénéficiait lui donnait un aspect lugubre. Chaque détail transpirait la pauvreté et indiquait sa maigre qualité de vie.
.
.
.
.