La lettre est en ligne !

Une nouvelle histoire sur le site !

 

 

Je vous l’avais annoncé, la voici.
Ma nouvelle fantastique La lettre a fait son apparition sur le site !

 

 

.

=> La Lettre <=

 

Depuis que son fiancé est parti en mer, Isobel n’attend qu’une chose : recevoir ses lettres. Hélas, celle qu’elle tient désormais entre ses mains pourrait bien lui faire douter de la santé mentale de son adoré.

 

 

Je vous souhaite à tous et toutes une bonne lecture ! Si vous désirez me filer un petit coup de pouce, n’hésitez pas à partager cette histoire autour de vous <3

 

Rose

 

 

PS : pour ceux et celles qui sont habitués à lire sur une plateforme spécifique, La lettre est aussi disponible sur
.

Scribay

Wattpad

LeConteur

FictionPress

Short Edition

 

 

« La Lettre » bientôt en ligne sur le site !

Bonne nouvelle !

 

 

Ma dernière nouvelle en date, La lettre, sera publiée ce vendredi 20 juillet 2018 sur le site et les plateformes de lecture habituelles (Scribay, LeConteur, Wattpad, FictionPress, ShortEdition). Il est donc plus que temps pour moi de vous dévoiler la couverture.

Que diriez-vous d’un petit extrait pour l’accompagnez ? Je vous propose de découvrir les premières lignes de cette histoire…

 

 

Extrait :

 

Ma tendre Isobel,

J’ai longuement hésité avant d’écrire la lettre que vous tenez entre vos mains. J’hésiterai probablement plus encore au moment de la remettre à un jeune garçon du port où nous ne tarderons pas à accoster afin qu’il la poste. Néanmoins, les escales deviennent rares, et je crains de ne pas avoir d’autre occasion de vous confier ce qui me trouble depuis maintenant quatre jours.

Je ne vous cacherai pas éprouver une vive appréhension quant à la réaction qui sera la vôtre lorsque vous aurez parcouru les lignes que je m’apprête à rédiger. La peur de vous perdre a d’ailleurs retenu ma main plusieurs fois.

Sachez que je ne vous tiendrais pas rigueur si d’aventure vous me jugiez fou et souhaitiez rompre nos récentes fiançailles. Mon cœur jure que vous êtes trop aimante pour en arriver à une telle éventualité, mais ma raison me souffle qu’il est plus sage d’envisager cette possibilité. N’importe qui s’inquiéterait de ma santé mentale une fois informé des faits que je vais vous relater.