Papotons lecture : Le dernier oracle

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Un premier tome d’une trilogie d’urban fantasy réussi, ça vous tente ?
Tant mieux !
Aujourd’hui, je vous présente… La Selkie – Le Dernier Oracle, de Megära Nolhan.

.

.

Le Dernier Oracle ? De quoi ça parle ?

.

Regardez-moi cette splendide couverture ! Non seulement elle est pleine d’indices sur l’histoire, mais en plus, elle complète parfaitement son résumé :

.

.

.

Bree est une Selkie au service de la Brigade écossaise de Protection des Créatures Magiques. Sur la piste de contrebandiers responsables d’un trafic de créatures magiques, un échec cuisant lui vaut un changement radical de mission. Son patron lui ordonne de devenir la garde du corps de Jace, un jeune humain qui n’a pas la moindre idée que le monde magique existe.
Mais Jace est un Oracle, le dernier Oracle, et le danger rôde autour de lui. Son pouvoir convoité lui vaut d’être la cible des Elfes Noirs, de terribles mercenaires qui cherchent à l’enlever.

D’Édimbourg à l’énigmatique Loch Ness, leur voyage les mènera à travers des terres perdues, à la rencontre de créatures aussi merveilleuses que redoutables.

Mais Jace et Bree sont-ils seulement prêts à se supporter ?

.

.

Et pourquoi le lire ? Quels sont ses points positifs ?

.

Le livre en a plusieurs !

.

  • Le rythme qui s’accorde avec chaque scène. Parfait pour être emporté dans l’histoire.
  • Les textes d’intro qui nous présentent toutes les créatures et les êtres présents dans le roman. Un régal pour tous les amateurs de légendes.
  • Les personnages attachants, avec leurs qualités et leurs défauts. Ils ne laissent pas indifférents.
  • Son genre maîtrisé. Si vous aimez l’urban fantasy, foncez !
  • L’intrigue du tome et l’intrigue de la trilogie, joliment entremêlées.

.

.

Mais le livre a-t-il des défauts ?

.

Il ne s’agit pas du tout d’un défaut, vous allez voir :

.

  • La frustration est bien présente quand on termine le roman sans avoir le suivant !

.

.

En résumé

.

Le Dernier Oracle et un premier tome qui fonctionne et donne le ton de la trilogie. Une autoédition de qualité.

.

.