Papotons lecture : Murmures de l’Océan

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Une plongée dans l’univers des contes revisités, ça vous tente ?

Parfait ! Après Rose Éternelle de la même autrice, je vous embarque maintenant dans Murmures de l’Océan, une réécriture de La Petite Sirène par Ophélie Duchemin parue aux éditions Plume Blanche.

.

.

Murmures de l’Océan ? De quoi ça parle ?

.

Je vous laisse vous faire une idée grâce à son résumé alléchant et, surtout, sa splendide couverture !

.

.

.

Haine.

Vengeance.

À l’heure où la voix de l’océan lui a été arrachée, emportant son innocence et sa naïveté, Ayleen foule à nouveau la terre des Hommes, prête à tout pour retrouver ceux qui ont anéanti son existence. Mais quand le destin la ramène vers Éric, celui qu’elle fuit depuis si longtemps, le cœur des abysses s’apprête à se soulever en un chant funèbre, menaçant de détruire tout ce qu’elle est… jusqu’à son âme.

« Un murmure monta des profondeurs. Envoûtant, magnifique, bouleversant. Un chant qui l’enveloppa tel un rêve issu d’un autre monde… »

.

.

Et pourquoi le lire ? Quels sont ses points positifs ?

.

Petit tour d’Horizon :

.

  • La beauté de l’objet livre en lui-même. La première page de chaque chapitre est superbe !
  • L’intrigue ensorcelante, aussi frustrante qu’addictive quand on ne connaît pas le mot de la fin. L’autrice joue parfaitement du mystère qui entoure le passé d’Ayleen et Éric.
  • Le côté politique, discret mais présent, qui lie les tomes de la trilogie entre eux.
  • Les personnages, torturés, têtus, attachants, sensibles. Bref, ils ne laissent pas indifférents.
  • L’écriture et la tension, encore mieux maîtrisées que dans Rose Éternelle

.

.

Mais le livre a-t-il des défauts ?

.

Juste une mise en garde.

.

  • Certains thèmes et scènes sont plutôt explicites. Leur violence est réelle, elle peut choquer le lecteur non averti.

.

.

En résumé

.

Murmures de l’Océan est une réécriture profonde et réussie qui saura charmer les fans de contes, de romance et d’imaginaire.

Si vous avez aimé Rose Éternelle, foncez sans hésiter sur ce tome !

.

.

Papotons lecture : Rose Éternelle

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Bonjour, les amis. 😊
On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau… Papotons lecture !
Ce mois-ci, j’ai très très très envie de vous parler d’une réécriture de l’un de mes contes préférés (alias La Belle et la Bête) : Rose Éternelle. 🌹

.

.

Rose Éternelle est un livre écrit par Ophélie Duchemin et paru chez Plume Banche Éditions, dont voici, pour les curieux et les curieuses, le résumé :

.

Trahison.
Complots.
Voilà que le destin guide les pas de Méliane aux pieds de la Mérilara, ce mystérieux arbre couvert de roses, protecteur et gardien d’une famille royale déchue.
Dans l’ombre, rôde la Bête, monstrueuse et redoutable, que Méliane devra apprivoiser pour sauver les siens.
.
« Il ressemblait à un prédateur. Dangereux, sauvage et il était aussi autre chose. Quelque chose d’indéfinissable. »

.

La Belle et la Bête étant un conte que j’affectionne particulièrement, qu’il s’agisse de la version de Mme de Villeneuve, de celle de Mme Leprince de Beaumont et de celle des studios Disney, il n’est pas difficile de comprendre que j’aie sauté sur le roman d’Ophélie Duchemin lors de sa présentation en avant-première à Mon’s Livre ! Déjà vendue avec la simple mention « réécriture », j’aurais de toute façon été incapable de résister à la magnifique couverture réalisée par Anna Dittmann. 😍

.

Il faut en effet avouer que le roman en lui-même est sublime. Une belle couverture avec vernis sélectif, une mise en page impeccable, de superbes en-têtes illustrés à chaque chapitre, une petite rose à côté de chaque numéro de page… Pas de doutes, il s’agit d’un ouvrage Plume Blanche, une maison d’édition qui accorde toujours un grand soin à la présentation de ses publications ! 😁

.

Mais parlons du livre en lui-même…
Si mon avis n’est pas exempt de quelques reproches personnels (beaucoup de qualificatifs pour désigner les différents protagonistes, changements de point de vue intempestifs au beau milieu du texte, style qui tâtonne entre des éléments jeunesse et des éléments plus matures), il n’en reste pas moins que j’ai dévoré l’histoire ! 📖
Avec des personnages aussi vivants qu’attachants, des clins d’œil faits au conte d’origine et à son interprétation par les studios Disney, une savante dose d’originalité… tous les ingrédients étaient réunis pour que je passe un agréable moment en compagnie de Méliane, la Bête, ainsi que les compagnons qui évoluent autour de ces deux-là. 😉
J’ai particulièrement aimé les deux ou trois éléments placés dans le roman et à la fin de celui-ci qui nous permettent de comprendre qu’un nouveau conte réadapté verra le jour sous la plume d’Ophélie Duchemin, semblant nous dire qu’une suite à même de se lire de façon indépendante ne tardera pas à arriver. 🤩

.

En bref, si vous appréciez parcourir les contes, si vous n’êtes pas contre une pointe d’idées nouvelles et, surtout, si vous voulez rêver, n’hésitez pas : foncez ! Procurez-vous ce livre à sa sortie officielle. Je vous garantis que sous serez tellement plongé dans ces pages que vous ne remarquerez pas les petits inconvénients cités plus tôt. 🙂

.

.