Les Invisibles : annonce importante

/!\ ANNONCE /!\

.

.

.

Si vous me suivez depuis un moment, vous devez savoir que, parmi mes projets en cours, s’en trouve un portant le nom de Les Invisibles ; une histoire d’Urban Fantasy qui a pour vocation d’être écrite en épisodes, et donc en saisons.
Aujourd’hui, j’aimerais vous en parler. Et plus spécifiquement, vous communiquer la décision que j’ai prise à son sujet…
.
Le Fantôme de Mme Carlier, l’épisode 1, a vu le jour dans le courant de l’année 2018. Sur base d’un pan établi au préalable, j’avais choisi d’avancer cette histoire en douceur, de la transformer en un « projet détente » à rédiger lors des petits coups de mou que ne manque jamais d’apporter le premier jet d’un roman plus conséquent. Lentement mais sûrement, en somme.
Sauf que, depuis plusieurs mois, ce fonctionnement ne me convient plus.
.
Il y a quelque temps m’est en effet venu l’impression que ce premier épisode s’étirait inutilement, qu’il s’apprêtait à devenir trop long pour ce que je désirais initialement en faire et que je n’allais pas à l’essentiel, m’attardant sur des détails vains aux dépens d’autres, beaucoup plus intéressants.
J’ai donc noté sur un document tout ce qui, selon moi, ne fonctionnait pas dans ce fameux épisode ou devait être modifié puis, pour vérifier si ces remarques marchaient, écrit un ou deux chapitres en les suivant à la lettre et ainsi expérimenté de nouvelles choses qui m’ont, je l’avoue, plu !
Grâce à ça, je me suis rendu compte que j’avais perdu le plaisir d’avancer sur cette histoire, que je m’y forçais… et rien de plus.
.
Nous arrivons maintenant à l’essentiel du sujet : j’ai décidé, pour ces raisons, de mettre Les Invisibles en pause, pour une durée indéterminée, avant de tout reprendre à zéro.
Une part de moi en est attristée, car je me suis au départ énormément investie dans cette version du projet. Qui plus est, je n’ai toujours qu’un souhait : partager le texte et ses personnages avec vous. Cependant, je sais aussi que je me détesterais si je vous proposais un univers mal exploité, qui ne me satisfait pas moi-même. Ma plus grande envie est avant tout de vous présenter un travail de qualité, un travail qui me rend fière.
.
J’ai longuement réfléchi, ces derniers jours, et de nouvelles idées me sont apparues. Un tas d’idées qui me motivent à replonger dans ce projet et à le développer au mieux, à lui offrir une autre chance d’exister, sous un format d’épisodes plus courts et plus rythmés !
Mettre tout ça en place dans un plan va me demander de la patience, j’en ai d’ores et déjà conscience. Pourtant, je sens au fond de moi que c’est la meilleure chose à faire, qu’il n’y a qu’ainsi que Les Invisibles pourra pleinement se révéler.
.
J’ignore quand je serai en mesure de m’atteler à la rédaction de ce « deuxième » épisode 1, mais je suis sûre d’un point : je ne laisserai pas tomber cette histoire, peu importe le temps que ça me prendra afin de la polir au mieux. J’irai au bout de l’aventure !
.
Je vous rassure, ce pavé est désormais fini. Je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout et je m’excuse pour ce futur contretemps.
J’espère vous reparler au plus tôt d’Aleck et des Invisibles.

.

Rose

.

.

.

.