Papotons lecture : Panique au Muséum

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Pour ce premier mois des vacances d’été, j’ai eu envie de vous parler d’une lecture légère et rapide, mêlant enquête et univers fantastiques : Panique au Muséum, de Tiphaine Levillain, paru chez Pulp Factory. 😊

.

Le résumé du livre ? J’y viens, j’y viens. 😜

.

.

.

Pavel Erkum est détective à Bellwade, cité multiculturelle s’il en est. Quand on retrouve plusieurs individus vidés de leur force vitale au Muséum des Histoires Naturelles, Pavel pressent un mystère qui n’a rien à voir avec le surnaturel, contrairement à ce qu’aimerait croire la police de manière un peu facile. Il va se lancer sur une piste différente pour résoudre cette énigme, dont la résolution ne sera que le début d’une enquête beaucoup plus complexe qui pourrait bien amener Pavel au devant de difficultés dont il n’a pas idée. Ces obstacles pourraient bien mettre fin à son enquête et sa carrière naissante s’il ne se montre pas le plus malin. Le détective lutin sera obligé de se surpasser pour faire triompher la vérité et lever le voile sur le mystère du Muséum…

 .

.

Prometteur, n’est-ce pas ? 😉

.

Panique au Muséum est un roman que j’ai découvert grâce à son autrice. Tiphaine Levillain et moi nous sommes rencontrées lors d’une édition de Virtua’livres, un salon du livre virtuel.
Nous avons ainsi sympathisé et échangé sur nos univers et, sans surprise, son histoire de détective lutin m’a tout de suite intriguée ! 😁

.

Si j’aurais aimé en apprendre un peu plus sur Bellwade et ses habitants durant ma lecture, celle-ci n’en a pas moins été agréable.
Pavel est un personnage attachant et les personnes qu’il côtoie ne m’ont pas non plus laissée indifférente. Quant au récit, il se lit tout seul et ne souffre d’aucune incohérence.
Un vrai plaisir, parfait pour un moment détente. 🙂

.

Voilà un ouvrage que je recommande aux amateurs de fantastique et d’enquêtes « classiques », aux fans de détectives en tout genre. 😊

.

Connaissiez-vous déjà ce livre ? 😘

.

Rose

.

.

Papotons lecture : Pandémonium

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un livre qui m’a marquée : Pandémonium d’Aurélie Mendonça, paru aux éditions du Chat Noir. 📖

.

Pandémonium ? Ça ressemble à quoi ? 🤔

.

.

Chacun à sa manière cherche le sens de la vie. Moi, j’essaie au quotidien de donner du sens à la mort.
Je me nomme Elena Lautturi et je suis thanatopractrice. Croque-mort autrement dit. L’image ne manque pas de mordant… Des civilisations plus anciennes m’auraient désignée comme une passeuse d’âmes. Ce que je suis, au figuré comme au propre…
Une mésaventure aux enfers a fait de moi l’employée spéciale de la déesse Hela. Ma mission est simple : m’assurer que chaque âme destinée à son royaume arrive à bon port, tout cela sous couvert de mon humble entreprise de pompes funèbres, le Pandemonium.
L’enfer est un lieu complexe et je fais partie des nombreux rouages qui permettent son bon fonctionnement. Malgré mon professionnalisme, il apparaît évident qu’une entité inconnue et puissante me considère plus comme le grain de sable dans la machine.
Aujourd’hui, je suis menacée…
Moi et le destin de toutes ces âmes qui dépendent de mes soins…

.

.

Pandémonium est un ouvrage qui m’a fait de l’œil plusieurs fois lors de la Foire du Livre de Bruxelles, ces dernières années. Et en 2020, j’ai finalement craqué. Un choix que je ne regrette pas ! 🥰
Si l’histoire peut paraître simple et rapide sur certains passages, je n’en ai pas moins été happée dedans. Et pour cause : le récit est cohérent, l’intrigue, bien menée, et les personnages se révèlent crédibles et attachants, les suivre est un vrai plaisir. 😊
Mais ce qui constitue selon moi le véritable point fort de ce roman, ce sont les pensées d’Elena et ses réflexions sur et autour de la mort, des défunts, de leurs proches, du deuil, de son métier… Nous entrons dans sa tête et partageons son point de vue avec telle intimité qu’il est impossible de ne pas être ému.
Un coup de cœur ! 😍
Je vous recommande chaudement cette lecture.

.

Et vous ? L’avez-vous déjà parcouru ? Aimeriez-vous le découvrir ? 😘

.

Rose

.

.

Papotons lecture : Boulevard des pas perdus

Et si on papotait lecture ? 📖

.

.

.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un livre paru aux éditions Oneiroi : Boulevard des pas perdus de Michèle Devernay. 😊

.

.

.

« Paris, XIXe siècle. Une brume meurtrière envahit les rues de la capitale. Personne ne sait d’où elle vient ni comment lutter contre. Certains immunisés arrivent à manipuler et à donner une forme solide à cette étrange matière. Les règles ont changé, la société parisienne se réorganise. Camille, Perrine et Gaspard cherchent leur place au sein de ce nouveau monde et se retrouvent, malgré eux, mêlés à une sombre histoire de meurtres sanglants. »

.

.

Boulevard des pas perdus est une histoire que j’ai découverte une première fois en ligne, et qui m’avait déjà charmée à l’époque. Son autrice (coucou 😘) possède en effet une plume et un style agréables ainsi qu’une belle imagination. 🥰
Je n’ai donc pas hésité une seule seconde à acheter puis relire son œuvre lorsqu’elle a été publiée au format broché !

.

Mais qu’est-ce qui m’a plu dans ce livre, me demanderez-vous ?
Eh bien, outre la jolie écriture qui le compose, tous les thèmes qu’il contient sont des thèmes que j’apprécie et qui me parlent ! Dans Boulevard des pas perdus, vous trouverez : une époque ancienne (le 19e siècle), de l’imaginaire, du mystère et de l’enquête, un peu d’horreur et de l’amitié. Beau mélange, n’est-ce pas ? 😁
Qui plus est, aucun personnage du récit ne laisse indifférent. Tous sont bien travaillés, ont leur but, leur caractère, leurs ambitions. Un vrai régal !

.

Boulevard des pas perdus est un petit roman, mais un petit roman complet et bien mené, que je ne peux que vous conseiller. 😍

.
.

Avez-vous déjà eu la joie de parcourir ces pages ? Vous tente-t-il ? Dites-moi tout. 😜

.

.

Papotons lecture : Rouge

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Bonjour, les amis📚 ,

.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous l’un de mes derniers achats, une découverte récente que je me suis procurée à la Foire du Livre de Bruxelles : Rouge de Pascaline Nolot. 🐺
Paru chez Gulf Stream éditeur dans la collection Électrogène, Rouge s’inscrit dans un genre mêlant fantaisie et horreur, ce qui m’a tout de suite attirée. Mais quoi de mieux que le résumé pour vous permettre de vous faire une première idée ? 😉

.

.

Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal. Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou bien un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais revenue…

 .

.

.

.

Intéressant, n’est-ce pas ? 😍
Au départ, les éléments qui m’ont permis de craquer pour le roman sont les suivants : son genre, sa couverture et les indices rappelant l’univers des contes (en particulier celui du Petit Chaperon Rouge) ainsi que l’envie de lire une histoire qui propose un aspect merveilleux. Je n’avais pas d’attentes particulières, je l’avoue, si ce n’est celles d’être divertie et de m’évader un moment.

.

Ce livre m’a mis une claque. 😱

.

Non seulement, le côté conté est présent tout du long du récit, mais en plus, ce dernier fait passer des messages forts. Des messages féministes. Des messages sur le danger des croyances. Des messages sur l’importance de l’épanouissement et de la confiance en soi. 😊
Les points les plus sombres du Petit Chaperon Rouge sont abordés dans une histoire qui s’en détache pourtant et se veut originale, intrigante. Le suspense y est maintenu tout du long, si bien qu’on s’y retrouve embarqué sans avoir eu le temps de s’en rendre compte. 📖
Quant au style d’écriture, si on arrive par moments à se demander si l’autrice possède des actions auprès des points d’exclamation, il n’en demeure pas moins fluide, prenant et agréable.

.

Un livre à découvrir au moins une fois. 🥰

.

Et vous ? L’avez-vous déjà eu entre vos mains ? Quel roman vous a mis une claque ? Je vous écoute. 😁

.

Rose

.

.

Ma journée type d’autrice !

Ma journée type d’autrice !

.

.

.

Bonjour, tout le monde 🥰,
Vous allez bien ?

.

Lors d’un sondage sur Twitter, on m’a proposé de parler un peu de mon quotidien d’autrice, de montrer à quoi ressemblaient mes journées.
Aujourd’hui, j’ai donc décidé de partager avec vous…

.

.

🖋 MA JOURNÉE TYPE D’AUTRICE ! 🖋

.

.

.

.

On commence avec le réveil (logique, me direz-vous 😜).
Comme beaucoup, j’ai moi aussi une « morning routine ». Elle n’est pas palpitante, elle n’est pas folichonne, mais elle me permet de me mettre au travail sereinement, sans paniquer parce que j’ai « ça et ça, et puis encore ça » à faire…
😱
Lorsque mon réveil sonne, je m’accorde donc une demi-heure supplémentaire sous la couette, à câliner ma chienne Lady et à flâner sur mon téléphone (souvent, je traîne sur les réseaux sociaux ou je joue à un petit jeu, comme Animal Crossing Pocket Camp ! 🥳).
Je prends ensuite le temps de sortir ma Lady (et de rester un peu avec elle dans le jardin si la météo est clémente
🌞), de manger un petit-déjeuner et de m’apprêter.
Et je suis parée à accomplir mes tâches du jour !

.

La matinée débute. 😊
Comme je suis bien éveillée et alerte, je réserve ce moment aux corrections.
Bien installée à mon bureau, j’allume souvent une bougie, me plonge dans le calme, puis traque sans relâche fautes, coquilles, incohérences, lourdeurs, et j’en passe.
💪
J’accorde aussi une partie de ce fameux moment à la gestion de mes réseaux. Il s’agit d’un boulot sous-estimé : il est plus chronophage et demande davantage de temps ainsi que d’investissement qu’on ne l’imagine. M’en occuper le matin m’aide ainsi à ne rien oublier.
C’est un exercice que j’aime particulièrement, car il me fait sentir proche de vous.
😘

.

Après le repas de midi (le mien comme celui de Lady 🐕), je m’accorde en général un grand café afin de me redonner un coup de fouet (et aussi de me réchauffer en hiver ! ☕️).
Commence alors ma séance écriture du jour.
En règle générale, lors de celle-ci, je vise les 1 000 mots, rédigés sur la surveillance de Lady ou de mon chat Cléo.
🐱
Ce rythme scriptural, en plus de me convenir, me procure l’impression d’avancer, de ne pas stagner dans mes récits. Mais le principal, pour moi, est surtout de m’y mettre, de travailler mes textes de manière quotidienne, routinière, le tout en essayant de ne pas fatiguer ma muse. 📚
Après ça, je me récompense de mes efforts en me plongeant dans un bon livre ou en sortant jouer avec Lady !

.

Sitôt le dernier repas du jour pris (nous mangeons assez tôt dans ma famille), je m’occupe des corrections plus « faciles » (comme traquer les répétitions) ou de diverses tâches propres à mon métier d’autrice indépendante : je réalise ou modifie mon planning de la semaine, je réserve des salons et planifie des événements, je vérifie mes mails, etc. 📩
Et pour finir cette journée type, je m’octroie entre une demi-heure et une heure de détente (avec un épisode d’une série, par exemple), avant de gagner mon lit et de recharger mes batteries pendant la nuit. 😴

.

Voilà, vous savez tout ! Et vous, avez-vous aussi vos habitudes dans les activités que vous exercez ? 😉

.

.

Papotons lecture : Horizons Parallèles de Saïd

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Ce mois-ci, j’ai envie de vous parler de nouvelles et, plus exactement, d’un recueil de nouvelles : le premier tome des Horizons Parallèles de Saïd. 📚

.

Horizons Parallèles, c’est d’abord un projet, celui d’écrire 52 nouvelles d’anticipation en un an. Un projet certes un peu fou, mais mené à bien par son auteur. Chapeau bas ! 👏
C’est également une nouvelle vision de l’autoédition, encore plus indépendante ! Les treize premières histoires sont en effet publiées dans un ouvrage que Saïd a fabriqué entièrement lui-même. Un travail qui ne peut que susciter l’admiration. 😍

.

Pour avoir déjà lu Saïd dans L’Indé Panda et pour avoir adoré son écriture dans Éternicide, il n’est pas difficile de comprendre que j’aie craqué pour cette œuvre à Mon’s Livre. Si les textes sont tous disponibles en ligne gratuitement, résister à ce petit bijou fait main m’était impossible ! 💎

.

Et vous savez quoi ? Aujourd’hui encore, je ne regrette pas mon choix.
J’ai apprécié toutes les nouvelles présentes dans ce recueil. Chacune est originale ou innovante et se dévore sans qu’on voie le temps passé. 😁
Le style d’écriture est fluide, plaisant, et un soin évident a été apporté à la correction du livre.
En bref, la lecture d’Horizons Parallèles est aussi prenante qu’agréable. Je vous la recommande sans hésitation. ✨

.

Et vous ? Avez-vous déjà parcouru ce recueil ? Vous tente-t-il ? Dites-moi tout. 🥰

.

Rose

.

.

.

.

Papotons lecture : Rose Éternelle

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Bonjour, les amis. 😊
On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau… Papotons lecture !
Ce mois-ci, j’ai très très très envie de vous parler d’une réécriture de l’un de mes contes préférés (alias La Belle et la Bête) : Rose Éternelle. 🌹

.

.

Rose Éternelle est un livre écrit par Ophélie Duchemin et paru chez Plume Banche Éditions, dont voici, pour les curieux et les curieuses, le résumé :

.

Trahison.
Complots.
Voilà que le destin guide les pas de Méliane aux pieds de la Mérilara, ce mystérieux arbre couvert de roses, protecteur et gardien d’une famille royale déchue.
Dans l’ombre, rôde la Bête, monstrueuse et redoutable, que Méliane devra apprivoiser pour sauver les siens.
.
« Il ressemblait à un prédateur. Dangereux, sauvage et il était aussi autre chose. Quelque chose d’indéfinissable. »

.

La Belle et la Bête étant un conte que j’affectionne particulièrement, qu’il s’agisse de la version de Mme de Villeneuve, de celle de Mme Leprince de Beaumont et de celle des studios Disney, il n’est pas difficile de comprendre que j’aie sauté sur le roman d’Ophélie Duchemin lors de sa présentation en avant-première à Mon’s Livre ! Déjà vendue avec la simple mention « réécriture », j’aurais de toute façon été incapable de résister à la magnifique couverture réalisée par Anna Dittmann. 😍

.

Il faut en effet avouer que le roman en lui-même est sublime. Une belle couverture avec vernis sélectif, une mise en page impeccable, de superbes en-têtes illustrés à chaque chapitre, une petite rose à côté de chaque numéro de page… Pas de doutes, il s’agit d’un ouvrage Plume Blanche, une maison d’édition qui accorde toujours un grand soin à la présentation de ses publications ! 😁

.

Mais parlons du livre en lui-même…
Si mon avis n’est pas exempt de quelques reproches personnels (beaucoup de qualificatifs pour désigner les différents protagonistes, changements de point de vue intempestifs au beau milieu du texte, style qui tâtonne entre des éléments jeunesse et des éléments plus matures), il n’en reste pas moins que j’ai dévoré l’histoire ! 📖
Avec des personnages aussi vivants qu’attachants, des clins d’œil faits au conte d’origine et à son interprétation par les studios Disney, une savante dose d’originalité… tous les ingrédients étaient réunis pour que je passe un agréable moment en compagnie de Méliane, la Bête, ainsi que les compagnons qui évoluent autour de ces deux-là. 😉
J’ai particulièrement aimé les deux ou trois éléments placés dans le roman et à la fin de celui-ci qui nous permettent de comprendre qu’un nouveau conte réadapté verra le jour sous la plume d’Ophélie Duchemin, semblant nous dire qu’une suite à même de se lire de façon indépendante ne tardera pas à arriver. 🤩

.

En bref, si vous appréciez parcourir les contes, si vous n’êtes pas contre une pointe d’idées nouvelles et, surtout, si vous voulez rêver, n’hésitez pas : foncez ! Procurez-vous ce livre à sa sortie officielle. Je vous garantis que sous serez tellement plongé dans ces pages que vous ne remarquerez pas les petits inconvénients cités plus tôt. 🙂

.

.

2019 : le bilan

2019 : le bilan

.

.

.

Le réveillon est fêté, l’année 2020 est entamée, l’heure du bilan annuel a donc sonné. 😁
2019 fut un an chargé sur tous les points, mais la bonne nouvelle, c’est que ce compte-rendu l’est tout autant ! Je tiens d’ailleurs à vous remercier pour votre enthousiasme et votre fidélité. C’est grâce à vous que je parviens à me surpasser. ❤️
On regarde le résultat de 2019 en détail ? 😉

.

.

LES PUBLICATIONS

.

— « Au-delà du Voile, Tome 1 : la Mission », le premier tome d’une duologie de fantasy, est paru au format broché en août.
— 3 livres sont également parus au format numérique : « Au temps où les fées dansaient, tome 1 et 2 », « La Pierre d’Azur »
— 6 nouvelles ont vu le jour en ligne : « Une voix dans la neige », « Comment ne pas manquer l’heure du thé », « La fleur aux souhaits », « Celui qui règle les problèmes », « Le meilleur ami de l’Homme » et « La dernière maman ».

.

.

LES ÉCRITS ACHEVÉS

.

— Le premier jet de « Les Enfants de la Déesse », une histoire de Fantasy en 4 livres, est terminé.
— Les 6 nouvelles publiées en 2019 ont toutes été écrites sur l’année.
— « La Clef », une nouvelle à paraître en janvier 2020, est déjà rédigée.

.

.

LES ÉCRITS COMMENCÉS OU CONTINUÉS EN 2019

.

— « Les Invisibles », un projet d’urban fantasy en épisodes, continue son petit bonhomme de chemin.
— « Le choix de Victoriana », le tome 2 de ma trilogie « Le pacte de l’ange », a vu le jour en fin d’année.

.

.

LES TRAVAUX CORRIGÉS

.

2019 fut une année de corrections. J’en veux pour preuves :
12 nouvelles reprises : « Blodwyn », « Le banc », « L’épreuve d’Isolde », « La poussière de rêves », « Mauvais pas », « La nuit du Malär », « La Bannie », « De planète en planète », « Secret centenaire », « Petite Allumette », « Le chasseur de fantômes » et « La lettre ».
— Les 6 nouvelles publiées en 2019.
— « La clef ».
— « La Mission » (Au-delà du Voile, tome 1).
— « La Traversée » (Au-delà du Voile, tome 2).
— Deux nouvelles relectures de « La maison hantée » (Le Pacte de l’ange, tome 1).
— Une première relecture de « Les enfants de la Déesse ».
« La Démone ».
— « L’Arbre-tombe ».

.

.

LES SALONS AUXQUELS J’AI PARTICIPÉS

.

Là aussi, l’année fut bonne, puisque j’ai participé à pas moins de 13 salons :
— La foire du livre de Poulseur en mars.
— La foire aux livres de Dolhain en avril.
— La foire du livre de Trooz en avril.
Le Geek Day Tilff en juin.
— Le château sous les étoiles en juillet.
— Le salon All fort Geek fin août.
— La foire du livre de Verviers en septembre.
— La foire du livre de Stembert en septembre.
— Le Retro Wizard Day en octobre.
— L’exposition des Hobbies et Collections en novembre.
— Mon’s Livre en novembre.
— Le marché de Noël de Stembert en décembre.
Le Geek Day Tilff en décembre.

.

.

LES OBJECTIFS SOUHAITÉS POUR 2019, LE BILAN

.

— Terminer le premier jet de « Les Enfants de la Déesse ».
=> ACCOMPLI.
— Publier « La Mission » au format broché.
=> ACCOMPLI.
— Garder ma lancée pour les salons.
=> ACCOMPLI.
— Achever l’épisode 1 des Invisibles.
=> ÉCHEC DE LA MISSION (mais j’ai tout de même bien avancé).
— Reprendre d’autres nouvelles.
=> ACCOMPLI.
— Me créer une page Tipeee.
=> ECHEC CRITIQUE DE LA MISSION (Un jour, j’y arriverai !)
— Commencer le tome 2 du Pacte de l’ange.
=> ACCOMPLI.
— Corriger « La Démone ».
=> ACCOMPLI.
— Poursuivre les sorties numériques.
=> ACCOMPLI.

.

Voilà, voilà 😊
Je ne m’en sors pas si mal, n’est-ce pas ?
Quant à mes souhaits pour 2020, les voici :
— Terminer le premier jet de « Le choix de Victoriana ».
— Publier « La Traversée » au format broché.
— Faire autant de salons qu’en 2019.
— Tenter une ou deux séances de dédicace en librairie.
— Achever l’épisode 1 des Invisibles.
— Finir de reprendre mes nouvelles.
— Me créer une page Tipeee ?
— Commencer un nouveau projet.
— Corriger « Les Enfants de la Déesse ».
— Publier « La Mission » au format numérique.

.

Rassurez-vous, ce bilan est désormais terminé 😉
Merci de m’avoir lue et de me soutenir au quotidien ! Je vous souhaite à nouveau une excellente année. ❤️

.

.

.

.

.

Papotons lecture : Les Larmes de Saël

Un livre parfait pour les fêtes !

.

.

.

🎄 Noël est synonyme de partage, et en ce jour de réveillon, j’ai très envie de partager avec vous une lecture qui m’a marquée récemment : Les Larmes de Saël, le premier roman autoédité d’AD Martel. 🎄

Les Larmes de Saël ? Qu’est-ce que c’est ? De quoi ça parle ? 🤨
Il s’agit d’un livre de fantasy qui traite de beaucoup de choses, en vérité : d’amour, de confiance, de trahisons, du problème posé par le manque d’eau, de la pauvreté, de l’injustice…
Mais quoi de mieux que le résumé pour vous en donner une idée ?
😉

Des cris, une explosion, le dôme d’énergie qui vacille… Ceylan, la cité la plus sûre au monde, est attaquée. Au cœur du chaos, Arcana découvre le vrai visage des ennemis de son peuple. L’un d’eux, un Saëlien aux iris rouges, est capturé. Déterminée à échapper aux fiançailles orchestrées par son père, la jeune femme décide d’épouser l’ennemi. Un choix qui va bouleverser sa vie et le destin des deux peuples. Pour survivre à Saël, Arcana devra ouvrir son cœur et son esprit.

J’avais déjà eu l’occasion de lire la plume d’AD Martel dans une anthologie parue chez Nutty Sheep, c’est donc confiante et sans hésitation que j’ai acheté cet ouvrage.
Sans surprise, je ne l’ai pas regretté !
😍

Non seulement l’histoire est rondement menée, le fil conducteur est clair et cohérent, mais en plus le rythme est palpitant et le récit si intrigant qu’il est difficile de lâcher le livre une fois commencé ! 😁
Avec une thématique profondément humaine, des personnages touchants, une mise en page soignée et un texte travaillé, ce roman possède tous les ingrédients pour plaire aussi bien aux fans de fantasy qu’aux fans de romance. 😊

Ce que j’ai le plus apprécié ? Si je ne devais vous donner qu’une seule raison de vous le procurer ?
Eh bien… L’héroïne principale : Arcana !
🤩
Ceux et celles qui me connaissent savent à quel point j’aime les protagonistes qui évoluent, et Arcana est clairement de ceux-là. Égoïste et immature, les événements qui lui arrivent l’obligent à grandir, à revoir son jugement sur certaines choses, à s’affirmer. Une magnifique réussite ! 🥰

🎁 Envie d’une lecture qui vous rappelle de belles valeurs en cette période magique ? N’hésitez plus. Les Larmes de Saël est fait pour vous. 🎁

.

.

.

.

.

Papotons lecture : La prophétie des magiciens, d’A.C. Nunes

Et si on papotait lecture ?

.

.

.

Bonjour, les amis ! 😀

Aujourd’hui, j’ai envie de vous poser une question particulière… Vous est-il déjà arrivé d’être touché, voire ému, par le style d’écriture d’un livre ?

Pour ma part, j’ai vécu ça avec le premier roman d’A.C. Nunes : La prophétie des magiciens ! 🙂

.

La prophétie des magiciens, c’est l’histoire d’une jeune femme, Noya, qui à la mort de sa mère apprend qu’elle possède le don de la magie et se retrouve propulsée dans un monde d’intrigues et de traîtrises. Malgré elle, elle est promise à un grand destin : sauver les Cinq Peuples qui composent son univers.

.

Je vais être honnête avec vous. La couverture ne m’a pas attiré plus que ça tandis que le résumé m’a laissé craindre une aventure très classique et déjà vue un joli nombre de fois. Pourtant, j’avais envie de découvrir le récit, car il s’agit de la première parution fantasy d’Empaj Éditions, une maison d’édition bien de chez moi.

Et vous savez quoi ? Au final, je ne le regrette pas du tout. 😁

.

Si l’intrigue n’est pas exempte de défauts, si certains passages m’ont moins plus et un autre carrément déçue et révoltée, je me suis malgré tout retrouvée happée dans les aventures de Noya et j’ai même éprouvé une certaine nostalgie à la lecture, comme si j’étais devant mon propre premier roman.

D’abord étrange, l’impression s’est vite changée en quelque chose de plus touchant, qui a complètement transformé ma lecture et m’a permis de passer un bon moment et de me plonger dans de vieux souvenirs en même temps.

En bref, je ne suis pas déçue ! 😉

.

Et vous ? Avez-vous déjà vécu une expérience similaire ?

.

Rose

.

.

.

.